« Savoir que mon travail a un impact positif est ma plus grande satisfaction » : le déclic d’Anita, couteau-suisse de l’engagement solidaire et responsable

Hola !


On continue le série des Déclic(s)! avec une mini interview teaser de celle qui sera la dernière intervenante de l’année 2020 ! Si tu n’as pas encore découvert les précédentes, je t’invite à lire leur parcours ici, et ici

Aujourd’hui je te présente Anita, femme géniale engagée et multi-activités ! Anita a lancé deux marques de mode responsable à but non lucratif… à côté de son activité pro principale ! Pendant son temps libre Anita prête aussi régulièrement main forte à des actions bénévoles, et partage de supers stories des cours de danse auxquels elle trouve le temps d’assister 😋 !

Woaw ! Toi aussi tu as la tête qui tourne 😅 ?

J’ai eu le plaisir de découvrir le travail de mon invitée après qu’elle ait elle même toqué à ma porte quand j’ai annoncé la création de Les Géniales. De mois en mois j’ai vu ses projets prendre de l’ampleur ; admirative de tous ses engagements, je l’ai vite inscrite sur la liste des femmes à interviewer pour les rencontres Déclic(s) !


Podcast


Si après la lecture de cet interview tu veux en savoir encore plus sur Anita et son parcours brillant et décalé, retrouve nous pour l’interview long format dans le prochain épisode du podcast Déclic(s)! (plus d’infos à la fin de l’article 😉)

Et maintenant sans plus attendre, je laisse la parole à Anita. Bonne lecture !



Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Anita Mas, j’ai 31 ans, je vis dans le Val d’Oise mais je déménage/voyage souvent. 


Quel a été ton parcours professionnel jusqu’ici, et comment en es-tu arrivée à la création de mode ?

J’ai étudié le commerce international dans un premier temps à Paris puis Cergy, puis après une année à travailler dans le commerce équitable à Montréal, j’ai repris mes études et fait une licence professionnelle de Tourisme Internationale, toujours à Cergy.

La création de ma première marque solidaire, Bopanou Créations, est née totalement spontanément bien que l’idée me trottait dans la tête depuis quelques années sans avoir vraiment défini le projet.


Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’engager dans la création de cette marque, et auprès des villageois ?

J’ai vu que l’activité du village avait été considérablement diminuée suite à l’arrêt de l’activité de l’ONG en place à cette époque. J’ai senti le désarroi des bopanous. J’ai eu envie d’apporter ma contribution et de créer un cercle vertueux grâce à la conception de vêtements. En effet, les couturier.es gagnent en quelques semaines l’équivalent de plusieurs mois de salaires, ils dépensent dans le village autant au sein de la mercerie que dans les actes de consommations quotidiennes, et cela redynamise un peu le village. Un couturier a même agrandi son atelier et sa maison, et embauché de nouveaux apprentis !


                               

Crédits photo : Bopanou Créations


Avais-tu des peurs avant de te lancer ?

Je n’ai pas eu peur car je me suis lancée spontanément sans trop avoir de plan et sans réfléchir à l’après. Je n’avais pas de formation dans la mode, juste l’amour du Bénin, des tissus et du travail fait main. Cela m’a suffit pour me rendre au village de Bopa, dans le sud du Bénin, que je connaissais déjà bien et de proposer mon projet de mode solidaire aux couturie.res 


Pourquoi cette envie de t’engager directement sur le terrain, d’être une actrice du changement ? Qu’est-ce que cette partie de ta vie t’apporte en plus que tu ne trouvais pas dans une carrière pro classique ?

Je n’ai jamais trouvé ma place dans un schéma de carrière classique et je n’ai jamais voulu insisté, j’ai toujours su que ce n’était pas mon chemin.

 J’ai toujours été engagée, j’ai toujours fait du bénévolat, en France ou dans les autres pays où j’ai vécu. Je suis naturellement tournée vers les autres je dirais. Savoir que mon travail a un impact positif est ma plus grande satisfaction. Savoir que certaines personnes ont amélioré leur qualité de vie, ont pu envoyer leurs enfants à l’école, c’est ce qui me motive à continuer malgré les obstacles ou les difficultés qu’on peut rencontrer.

Le fait que le savoir-faire et le talent de ces personnes ont dépassé les frontières du Bénin et que le nom de Bopa résonne jusqu’à chez nous, c’est une fierté pour tous.tes car nous travaillons main dans la main, on avance ensemble, en équipe, en famille. 



>>> Ne manque pas l’interview complète d’Anita dans le prochain épisode du podcast Déclic(s)! Tu seras tenue au courant de sa mise en ligne en suivant Les Géniales sur Facebook / Instagram, ou en visitant directement la page du podcast.

En attendant, je t’invite à découvrir les marques Bopanou Créations et A nous le Mac-à-Dame lancées par Anita !



Reste brillante, et prends soin de toi !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

En panne d’inspi quand tes proches demandent “comment ça se passe le travail en ce moment” ? Fais le test pour profiter de conseils sur mesure et enfin passer l'épreuve, finger in the nose

Amélie Mansard
Amélie Mansard

Coach intuitive et décalée, je réconcilie les jeunes femmes avec leur potentiel pour les guider vers une vie professionnelle plus engagée et épanouie.

Qui suis-je

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero. dictum ut consequat. suscipit dapibus Donec velit,