L’action #1 à faire AVANT de lancer sa reconversion

Aujourd’hui, je vais te parler de l’action #1 à mettre en place avant de se lancer dans une reconversion. C’est un problème que pas mal de clientes avec lesquelles je travaille ont !

Souvent, on se rend compte que malgré tout ce qu’on essaye de faire, eh ben ça tombe à l’eau, où on n’arrive pas à aller jusqu’au bout… Et c’est une forme d’auto-sabotage. 

Tu peux aussi regarder la version filmée de cet article 😉

Pour ma part, c’est ce que j’ai vécu quand j’ai voulu me reconvertir dans l’orientation professionnelle !

Ca me semble donc  important de t’aiguiller là-dessus, et te donner un conseil pour que tu réussisses à avancer et dépasser ton blocage actuel, quel qu’il soit 

Je n’aime pas trop en parler, mais j’ai moi même perdu 6 mois en me reconvertissant dans une carrière qui n’était pas DU TOUT ce que je voulais faire. 

Et pourtant j’étais prête ! J’avais démissionné, je m’étais dit  » C’est bon, je vais chercher quelque chose dans l’orientation professionnelle pour me mettre dans le game « .

Et au final j’ai pris un job dans… l’immobilier !

J’aurai pu devenir la best de Stéphane Plaza

J’ai fait ça plus ou moins consciemment 

  • parce que je voulais faire plaisir à ma famille et à ma belle famille ;
  • parce que je voulais passer pour quelqu’un de responsable 
  • parce que cette opportunité qui me permettait d’avoir une carrière assez facilement, et de potentiellement bien gagner ma vie

Comme quoi, quand on a des on a des peurs on peut vite commencer à faire n’importe quoi 😅

Assez rapidement après avoir intégré ce job j’ai commencé à ressentir beaucoup d’angoisse, et je me suis rendue compte que j’avais fait une GROSSE erreur 

J’ai dû revenir sur cette embauche en fait que que et dire à ma boss de l’époque que tout le temps qu’elle avait investi sur moi en fait n’allait pas lui servir à grand chose (#malaise). C’était assez dur, et si je peux t’éviter ça ce sera déjà une belle victoire !

Pourquoi agir sans réfléchir est une définitivement une idée en carton

J’ai fait cette bourdinette à une époque où j’étais persuadée qu’en faisant plein de petites actions, ça allait finir par fonctionner (lol)

Mais j’avais beau agir, je ne réfléchissais pas à ce qui pouvait me faire peur ou me donner un sentiment d’illégitimité par rapport à mon envie de reconversion. 

Tout ce que j’essayais de mettre en place, même si c’était concret, je n’arrivais pas à le mener jusqu’au bout. Parce que je n’avais pas la confiance en moi nécessaire ! 

Il y avait toujours quelque chose qui se mettait en travers du chemin. Pour reprendre cet exemple de démission, au bout d’un mois et demi j’ai commencé à avoir la pression de FOU (alors qu’un mois et demi pour retrouver du travail c’est pas si énorme 🙄)

Ça a déclenché des choses sur la peur de manquer d’argent, la peur de paraître marginalisée si je restais trop longtemps sans travail…

Résultat, j’ai pris des décisions qui n’étaient pas du tout alignées avec mon projet, ni au service de mon envie de reconversion pourtant très présente 

En agissant sans se poser la question de ce qui nous fait peur, ou ce qui risque de nous faire manquer de confiance en soi au cours d’une reconversion, on oublie une étape essentielle. De là on risque de provoquer des événements ou des comportements qui vont rendre notre action BEAUCOUP MOINS efficace.

Le VRAI impact de cette stratégie sur ta reconversion

De manière générale, tout le monde se dit ça :

“ Nan mais je vais commencer par quelque chose de super pratique ! Je vais refaire mon cv, appeler des recruteurs, aller voir un conseiller pôle emploi, me renseigner sur les financements de X ou Y…”

On pense que ça va nous mettre le pied dans le bain… Quand en réalité ça peut augmenter ENCORE PLUS la peur qu’on a de se reconvertir !

La peur de manquer d’argent, de ne plus avoir une vie confortable, de plus être à même de participer dans son couple, de supporter ses enfants. La peur d’être trop vieille pour se former ou ne pas avoir assez d’expérience… (raye les mentions inutiles 😛)

Toutes ces peurs et pensées sont limitantes par rapport à ton envie de reconversion, et vont prendre de l’ampleur tant qu’elles ne sont pas prises en compte

Ce n’est pas que ça marchera pas si on ne réfléchit pas à ce manque de confiance en soi, mais pour avoir essayé de faire comme ça pendant 1 an et demi, je sais que ça prend beaucoup plus de temps, d’énergie, et au final ça donne vraiment l’impression de patauger 

Oups !

C’est donc une conséquence néfaste à moyen/long terme que de ne pas prendre le temps de réfléchir à ce qui te fait vraiment peur ou ce qui te pose vraiment un problème de confiance en toi par rapport à ton envie ou ton projet de reconversion

La 1ère étape pour se remettre en selle

Le troisième point que j’avais envie d’aborder aujourd’hui, c’est cette fameuse première action que tu peux faire avant de lancer ta reconversion !

Je suis pro baby steps : rien ne sert de se mettre un objectif trop ambitieux, sinon on se met la pression, on ne va pas jusqu’au bout… Et retour à la case départ 🙃

J’avais donc envie de te donner une toute petite action, qui t’aidera petit à petit à voir mettre en place des étapes concrètes. Elles seront vraiment efficaces parce qu’elles ne vont pas challenger ta confiance en toi ou tes peurs : 

Au contraire, elles te permettront de renforcer de manière positive l’idée que tu te fais de ta capacité à changer de vie pro !

Cette fameuse première étape c’est simplement ceci 🥁 : 

Prendre conscience de tes potentiels sabotages !

Comment te mets-tu des bâtons dans les roues par rapport à ton projet de reconversion ?  Je parle très précisément des petits comportements du quotidien, des pensées ou des idées qui vont te maintenir dans une vision totalement ERRONÉE de ce que tu peux vraiment faire 

Avant même de vouloir changer de comportement (ex. arrêter de procrastiner, envoyer enfin telle candidature pour te former, etc.), tu dois être capable de repérer quelles sont tes faiblesses. 

Qu’est-ce que tu te racontes à chaque fois que l’on te parle de ton projet de reconversion ? 

Est-ce que c’est “ Je n’y arriverai pas ça ?” 

>>> C’est une forme d’auto sabotage ! 

Est-ce que le jour où tu dois avoir un rendez-vous super important tu vas être en retard, ou avoir mille choses à faire, comme par hasard ? 

Est-ce que tu va démissionner mais après reprendre n’importe quel job vite fait, parce que tu te dis “ Je peux pas me permettre de rester trop longtemps sans emploi “ ?

Ca me rappelle quelqu’un ça tiens 😏

Aujourd’hui, tu te sens peut-être totalement bloquée. Prendre du recul sur ce que tu fais exactement pour squatter dans cette situation, c’est LA où tu peux reprendre le contrôle. 

Et si la prochaine fois que tu te disais “J’y arriverai jamais”, tu te voyais en train de te saboter ? Si tu pouvais à ce moment là changer efficacement de comportement ?

Conseil : commence par là avant d’agir, et sortir de ta zone de confort directement jusqu’à ta zone de panique 😜. C’est ainsi que tes pensées seront plus alignées avec tes envies, et que tu obtiendras les résultats que tu désires. 

Si tu as besoin d’aide pour prendre du recul par rapport à tes auto-sabotages, je te propose de télécharger ma checklist gratuite qui te permettra de repérer quels sont tes autos sabotage que tu fais au quotidien 
En 5 minutes, tu as une vision claire des 5 comportements qui t’empêchent le plus de passer à l’action !

>>> Clique ici pour mettre la main sur cet outil génial 🌟

Prends soin de toi

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

En panne d’inspi quand tes proches demandent “comment ça se passe le travail en ce moment” ? Fais le test pour profiter de conseils sur mesure et enfin passer l'épreuve, finger in the nose

Amélie Mansard
Amélie Mansard

Coach intuitive et décalée, je réconcilie les jeunes femmes avec leur potentiel pour les guider vers une vie professionnelle plus engagée et épanouie.

Qui suis-je

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo. accumsan Lorem dolor. ultricies libero dictum