Frustration, perte de sens, déprime : et si le négatif de ton boulot actuel devenait ton levier pour activer ta reconversion professionnelle ?

Hola !

 
 

>>> Marre de ruminer sur ton manque de perspective pro ? 

En ce moment, j’avoue que la tentation peut être particulièrement alléchante. Mais tu avais probablement le même souci avant que l’année 2020 n’apporte son lot de joyeusetés… 

 

Tu sais… quand tu penses à ton bullshit job, à tes collègues relous, à ton boss oppressant, et que tu te sens glisser lentement mais sûrement dans un état à base de peur, de tristesse, de flemme, de désespoir ou un peu tout ça à la fois. Quand tu procrastines devant Netflix, les yeux dans le vide, roulée en boule dans ton lit ; ou au contraire quand satures ton cerveau avec des corvées bidon, les feeds des réseaux sociaux… 

Dans ces moments là tu espères noyer ces sensations désagréables qui se réveillent quand tu penses à ta situation pro aujourd’hui… sans succès !

J’ai vécu ces moments, et je comprends ce que tu ressens. Je sais aussi à quel point tu t’en veux, parce que tu te vois perdre ton temps à ressasser ce qui ne va pas. Au fond, tu as conscience que ça ne sers à rien… Mieux : tu veux changer d’état d’esprit ! Plus facile à dire qu’à faire cependant, I know.

 

>>> Psst ! J’ai une bonne nouvelle pour toi ! 

Ta situation pro actuelle, aussi déprimante et dure à vivre soit-elle, peut devenir un puissant levier pour t’aider à réaliser tes envies professionnelles ! 

Eh oui ! TA carrière telle qu’elle se présente maintenant, avec tous ses défauts, ses coins gênants et ses sources d’insatisfaction ! Je t’explique dans cet article en quoi tout ça peut devenir une source d’énergie et de motivation formidables pour passer à l’action de manière efficace 😀

>>> Et comme ce qui t’aidera aussi, c’est une méthode pour organiser tes pensées et les faire travailler à ta réussite, je te partagerai à la fin de cet article un petit exercice pour entraîner ton état d’esprit dans ce sens !

 

 

Voir la vie en rose… 

 

Tu as peut être déjà entendu parler des techniques de visualisation positive, qui consistent à te motiver par la vision d’un avenir brillant et radieux : méditation, projection, vision board… Les bénéfices de ces outils, et de la pensée positive en général, ont été prouvés scientifiquement ces dernières décennies, et sont aujourd’hui transmis par bon nombre de livres de développement personnel, coachs… 

Personnellement j’adore ces exercices, que je pratique quand j’ai besoin d’un boost d’ambition et de motivation pour me recharger, ou de me reconnecter à mon pourquoi profond. J’en utilise également pour accompagner mes clientes à trouver une direction pro dans laquelle se lancer. 

Apprendre à adopter une vision plus joyeuse de ce que peux devenir ta carrière pro t’aidera sans nul doute à moins te laisser submerger par tes soucis actuels au boulot. Beaucoup de gens sont de cet avis, raison pour laquelle tu trouveras pléthore d’articles et d’outils pour faire le vision board parfait, la méditation ultime, l’exercice de projection qui te fait réussir à tous les coups, etc, etc. Beaucoup sont très bien faits, et te donnent des tips additionnels pour approfondir les bénéfices de la visualisation positive. De quoi redorer le blason d’une pensée que certains jugeaient trop optimiste et déconnectée de la réalité. 

Malheureusement il y a une ombre à ce tableau, qui est que la visualisation positive, c’est en réalité… contre productif !

 

… Ou rester au 36ème dessous ?

 

Wait, whaaaat ?

Eh oui ma belle, et ça aussi, c’est scientifiquement prouvé ! 

En fait, contrairement à tout ce que tu as pu lire depuis que tu as décidé de te réinventer, avoir des pensées positives non seulement ça ne suffit pas pour aller au bout de ton projet, mais en plus, ça risque de te faire échouer.

Pourquoi ? Eh bien parce que tu finis par passer plus de temps perdue dans tes doux rêves de réussite et de gloire qu’à de te mettre en action pour les réaliser. C’est la psychologue et chercheuse Gabriele Oettingen qui a découvert ce biais de la visualisation positive, après 20 ans d’études sur le sujet, décrites dans son livre . Elle raconte par exemple comment des personnes obèses qui ont favorisé la visualisation positive ont finalement moins perdu de poids que des personnes obèses ayant plus de sentiments négatifs vis à vis de leur corps, parce que trop occupés à s’imaginer minces et congratulés par tous leurs potes sur leur nouvelle ligne.

 

Ô, humaine auto flagellation

 

Woah mais quelle horreur me diras tu ! Alors en fait se lyncher mentalement c’est ça qui fonctionne pour atteindre ses objectifs ?

Attention aux amalgames ! Ce que dit Oettingen, ce n’est pas que la visualisation positive n’est qu’un ramassis de crotte et que la détestation de soi même est un bien meilleur carburant pour avancer dans la vie : ce qu’elle dit, c’est que si tu ne compte QUE sur elle, la visualisation positive te fera forcément défaut.

Oettingen démontre également que favoriser les pensées négatives n’est pas plus efficace, car si elles te donnent une pleine conscience de ce qui te dérange, elles ont tendance à te donner le sentiment qu’il n’y a pas d’issue accessible ou facile pour régler tes problèmes. Résultat : tu manques de motivation !

Une fois entrée dans cette spirale, difficile d’en sortir ! C’est en fait un comportement très humain, que les échanges rapides et abondants d’internet ne fait qu’amplifier (coucou les groupes d’échange sur la reconversion professionnelle) : ton cerveau se souvient plus facilement des pensées négatives que des pensées positives. Ca a bien servi à l’humanité quand il fallait se rappeler des dangers omniprésents qui menaçaient notre vie, mais aujourd’hui, ça t’incite surtout à voir des limites là où il n’y en a pas forcément, et surtout à ne pas mettre un orteil en dehors de ta zone de confort.

 

Rêver, puis contraster : la méthode WOOP !

 

Pourtant, crois moi : tu es maîtresse de tes pensées, et ce sont tes pensées qui t’amènent à créer la réalité autour de toi !

Voilà pourquoi je te propose l’exercice de visualisation suivant, inspiré par la méthode WOOP : Wish (Souhait), Outcome (Résultat), Obstacle, Plan. C’est le chemin de pensée qu’a mis au point Gabriele Oettingen et son mari suite aux résultats de leurs études. Ils ont en effet constaté qu’un savant mélange de projection positive et de sens des réalités permettait d’atteindre ses objectifs, qu’ils soient personnels ou professionnels, avec bien plus d’efficacité à court, moyen et long terme que se concentrer uniquement sur la visualisation du positif, ou la rumination du négatif.

Visualiser ta réussite stimule ta matière grise pour chercher comment parvenir à ce résultat, et ouvre ainsi ta perspective sur les possibilités ; Te rappeler à ta réalité actuelle te permet d’organiser tes priorités, et d’agir de manière concrète en partant de là où tu es !  

Pour ma part je n’ai jamais eu autant le feu aux fesses et l’élan pour me réinventer que quand j’avais pleinement conscience du degré de sheisse auquel j’associais mon job et ma carrière sans issue ! 

C’est ce qu’on appelle le contraste mental, un des piliers du WOOP : penser à tout ce que tu pourrais kiffer dans ton dream job et revenir immédiatement après à ta réalité bof bof te donne le coup de fouet mental salutaire pour te mettre en mouvement… Si et seulement si tu reste précise dans tes envies, réaliste dans les actions que tu vas mener, et que tu anticipes ce qui pourrait mal tourner. Comment ? Je te le dis juste en dessous !

 

Exercice d’application

 

Prête pour l’exercice ? C’est parti :

 

  • Wish : Ecris l’envie pro que tu souhaite concrétiser, en 3 à 6 mots max. Si elle paraît trop vague ou trop énorme, divise la en étapes suffisamment ambitieuses et challengeantes pour te motiver, sans être pour autant trop loin de ta zone de confort. 
 

  • Outcome : Une fois que c’est fait, visualise ton envie réalisée. A quoi ressemble ta vie pro brillante et décalée ? N’aie pas peur de viser loin ; cette projection dans le futur doit vraiment te donner envie d’y être, au plus profond de tes tripes. Décris ta vision en 3 à 6 mots maximum. 
 

  • Obstacle : Qu’est-ce qui pourrait te faire échouer ? Vraiment ? Concentre toi sur les facteurs qui dépendent de toi (peurs, motivation, idées reçues, comportements) plutôt que sur des raisons extérieures. Ecris ton obstacle principal en 3 à 6 mots max.
 

  • Plan : Oppose à ton obstacle une parade, c’est à dire une action alternative qui court circuitera la pensée ou la situation négative si elle se présente. Ta parade doit être précise et formulée de manière courte. Plus elle le sera, plus elle sera efficace ! 
 

Pour finir, complète cette formulation : 

 

Si … (obstacle) , alors… (plan – écris le en 3 à 6 mots max)

 

Retiens cette phrase, et à chaque fois que l’obstacle se présente, répète la pour toi même. Avec le temps et la pratique, ton cerveau retiendra le plan comme la réponse habituelle à apporter à l’obstacle 🙂 !

Voilà comment un mélange de visualisation positive et de conscience des facteurs d’échec peut t’aider à atteindre ton idéal pro, de manière concrète et productive ! J’espère que cet article et cet exercice te seront le plus utile possible.

 

 

Un dernier cadeau pour la route 🙂 ?

 

>>> Si tu veux savoir plus précisément où tu en es dans ta réinvention et quelle est la prochaine étape pour toi, télécharge mon nouveau guide + checklist : Les 4 étapes de la réinvention pro brillante et décalée !

J’ai conçu cette ressource gratuite pour te donner une méthode de réflexion/action claire, pour que tu sache quelle action entreprendre, dans quel ordre, et avec l’aide de quel type d’interlocuteur. Gain de temps et d’énergie garantis 😉 Clique ici pour la télécharger.

 

 

 

Reste brillante et prends soin de toi,

 

Amélie 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

En panne d’inspi quand tes proches demandent “comment ça se passe le travail en ce moment” ? Fais le test pour profiter de conseils sur mesure et enfin passer l'épreuve, finger in the nose

Amélie Mansard
Amélie Mansard

Coach intuitive et décalée, je réconcilie les jeunes femmes avec leur potentiel pour les guider vers une vie professionnelle plus engagée et épanouie.

Qui suis-je

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo. quis, ut leo justo lectus sed libero luctus elementum at porta.